Le programme Les Portes du Pyla incarne la volonté de créer un espace de vie fonctionnel et évolutif, naturellement intégré à son milieu naturel.
Il est au coeur d’une démarche pro-active, fruit d’une réflexion collégiale, visant à l’obtention du label « Écoquartier ».
Ainsi, le projet fixe 20 engagements, conçus selon les principes du développement durable : optimisation des déplacements et de l’accessibilité, gestion responsable des ressources aquatiques et énergétiques, intégration dans un environnement existant et maintien de la biodiversité et des paysages.

01

Étude d’un système de chauffage écologique
(réseau de chaleur en énergies 100% renouvelables) pour l’ensemble des habitations.

Valorisation du patrimoine local. Architecture choisie pour sa bonne intégration dans le paysage naturel (volumes, densités et typologies adaptés).

02

Adaptation de la construction à la topographie et aux caractéristiques paysagères du site environnant (Natura 2000 et forêts dunaires).

03

04

Renforcement des circulations douces au sein du quartier (vastes cheminements destinés aux piétons et vélos, accès en majorité à sens unique).
La vitesse est limitée à 20 km/h pour les véhicules motorisés.

Préservation des ressources en eau : récupération des eaux de pluie au travers de noues paysagères  et d’une prairie d’infiltration.

05

Équipements adaptés au climat et à la luminosité : revêtement perméable des sols, économies d’énergie, limitation des excès de production lumineuse la nuit
(lumières extérieures à densité variable en fonction des passages).

06

07

Préservation de l’écrin végétal et plantation d’essences contribuant à l’assainissement des eaux collectées.

Installation d’espaces favorables à la faune au cœur du quartier : corridor écologique, prairie humide, nichoirs, abris, ruches, jardin frais avec parcours pédagogique…

08

Déplacement de certaines espèces animales et végétales préservées hors des zones de travaux pendant les phases de chantiers.

09

10

Suivi écologique et scientifique de la faune et de la flore, de la construction à la livraison, puis sur une durée minimale de 20 ans.

Gestion des déchets : utilisation des gravats issus de la démolition des anciens locaux pour aménager les voiries, compostage partagé, conteneurs enterrés, tri sélectif…

11

Utilisation des ressources et contraintes du site : construction sur une zone déjà urbanisée, sauvegarde des accès existants.

12

13

Construction : utilisation de matériaux nobles et durables (capacité à perdurer dans le temps).

Création d’un cadre de vie sain :  mise à disposition des résidents d’un verger d’arbres fruitiers, d’un parcours sportif, de jardins potagers…

14

Respect d’un règlement de chantier : prévention pollution, délimitation des zones à protéger, exclusion de tout produit chimique et pesticide, suivi des espèces invasives

15

16

Mise à disposition d’espaces partagés propices à la convivialité et aux échanges.

Proposition d’un large choix de logements pour répondre aux besoins de chacun.

17

Construction sur un site favorable au déploiement de réseaux numériques haut débit.

18

19

Encadrement du projet par un comité de pilotage avec un suivi rigoureux.

Contribution à un développement économique et local, équilibré et solidaire.

20